Mood

Edito : Manger plus sainement

Manger plus sainement, quel beau programme !
Est-ce le début d’une aventure durable ?

J’ai déjà connu quelques périodes de « cuisinites aiguës » : il y a eu la fois où j’ai décidé que les collations de mes enfants devraient sortir uniquement de ma cuisine (pour éviter l’huile de palme et tous les « E » suivis de chiffres qu’il ne vaut mieux pas comprendre), l’époque « machine à pain » (que j’ai revendue depuis), sans compter les multiples livres qui traînent dans la bibliothèque remplis de l’espoir sans doute vain d’être lus.

En fait, j’aime cuisiner … mais surtout quand j’ai du temps devant moi (pendant les vacances par exemple). J’aime alors tenter des choses plus compliquées comme des macarons ou des plats asiatiques.

Aujourd’hui

J’aime beaucoup (trop) manger même si la liste des choses que je n’aime pas est assez longue (j’ai même un peu honte). 

J’ai une affection particulière pour les aliments qui croustillent, les bonnes sauces, les biscuits maison, le chocolat, les barbecues et les longs apéros « dînatoires » entre amis. Je grignote sans trop m’en rendre compte. Des petites habitudes qui m’ont rapporté au moins autant de kilos surprises qu’il y a eu d’années depuis mes 20 ans (je vous laisse faire le calcul).

Quand je fais mes courses, je ne sors pas souvent de ma zone de confort par habitude ou par manque de temps. Souvent je réfléchis à ce que nous allons manger au moment où je devrais presque terminer de préparer le dîner.

J’empile pourtant les recettes et les idées !

L’enfer est pavé de bonnes intentions

Demain

J’aimerais faire évoluer notre alimentation. Sans révolution. Tout en douceur.

J’embarque toute ma petite famille dans l’aventure. Ils sont d’accord.

Nous allons procéder par essai-erreur. Nous partons à la découverte de nouveaux aliments et de nouvelles recettes.
• C’est bon ? On rallonge la liste de courses et d’idées avec de nouvelles opportunités.
 Beurk ? On zappe sans remords. Mieux manger ne passera pas par la case « sans plaisir ».

Prendre le temps sera donc nécessaire. Le temps de trouver des recettes inédites pour nous, de goûter de nouveaux ingrédients, d’apprivoiser ces super aliments dont j’entends parler mais qui me sont totalement inconnus.

Je n’ai pas l’intention d’adopter une alimentation « SANS » : sans viande, sans produits d’origine animale, sans gluten, sans lait, sans sucre ! Je n’ai pas la prétention non plus de juger ceux qui le font. C’est juste que je n’en ressens pas le besoin et que je pense que cela ne me conviendrait pas. Par contre je peux leur emprunter quelques bonnes idées …

manger plus sainement 1

Le plan d’action

• Boire plus d’eau (je n’ai jamais soif),
• Manger moins de viande et savourer d’autres sources de protéines, végétales cette fois,
• Diminuer au maximum le sucre industriel au profit de recettes maison et d’autres sources de sucre,

• Trouver des idées de sauces qui font plaisir sans rougir,
• Faire croustiller le granola au lieu d’un aliment frit,
• Découvrir qu’il existe d’autres légumes que les courgettes et les épinards à la crème (ah bon ?),
• Manger plus de fruits et de légumes (je sais c’est bateau).

Des petits efforts que j’illustrerai ici.

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup !

En fait c’est déjà la révolution pour moi… souhaitez-moi bonne chance !
Si vous aussi vous êtes novices et que l’aventure vous tente, suivez-moi, je vous embarque !

Vous pourriez également apprécier ces articles

2 Comments

  • Répondre
    Magali C
    3 mai 2016 at 22 h 02 min

    Ah super Laurence! J’espère que tu vas m’embarquer 😉

    Ton article tombe à pic! Je suis exactement dans le même état d’esprit.

    Déjà, j’aime cuisiner, mais quand j’ai le temps. J’aime tester de nouvelles recettes mais je n’aime pas trop refaire les mêmes plats.

    Et surtout, j’ai aussi envie de faire des changements dans mon alimentation, donc il va bien falloir retourner un peu en cuisine, pour manger plus de produits sains et non transformés. Je n’ai pas non plus l’intention de manger « sans viande » mais j’aimerais beaucoup diminuer,. Quand je vivais seule je n’en mangeais presque pas. Idem pour le lait, j’aimerais en consommer moins.

    Du coup, en ce moment j’essaye de me trouver des lectures pour m’informer et me motiver à commencer ces petits changements. Si tu en as à conseiller, ça m’intéresse beaucoup!

    J’ai hâte de lire la suite de ton aventure 😉 A bientôt 🙂

    • Répondre
      Laurence
      3 mai 2016 at 22 h 07 min

      Cool ! Je ne suis pas seule. Je t’assure j’ai tout à découvrir je pense. Ce soir j’ai testé la grenade. Résultat du match : Grenade 1 – Laurence 0.
      Intéressant à intégrer dans son alimentation. Vas voir, j’en ai fait un article. Et toi comme photographe tu vas adorer la prendre en photo en plus de la manger 😉

    Répondre