Découvertes

J’ai adoré le roman de Raphaëlle Giordano

J'ai adoré le roman de Raphaëlle Giordano

Le développement personnel, un sujet plus que jamais d’actualité ! Il existe des milliers de livres pour soigner, peaufiner, s’adapter, évoluer. Mais les lire jusqu’au bout est parfois déprimant ou lassant lorsqu’ils utilisent le jargon du coach. Raphaëlle Giordano a trouvé un moyen imparable pour faire passer ses messages facilement : elle a écrit un roman de développement personnel. 

Sincèrement j’ai déjà acheté beaucoup de livres que je n’ai jamais lus jusqu’au bout. Pour être honnête, certains n’ont même pas été ouverts.

Quand il s’agit de développement personnel, je préfère me référer à un livre qui répond à une problématique bien précise. Comme le livre de Diane Ballonad Rolland J’arrête de procrastiner (21 jours pour changer) et ses incomparables ateliers en ligne. Il me faut quelque chose de pratique avant tout.

Le hasard me mène vers le livre de Raphaëlle Giordano

J’adore trainer dans les librairies. Je suis totalement incapable d’en sortir les mains vides. Je sais pertinemment quand j’y rentre que je vais me faire plaisir. Le simple fait de découvrir, feuilleter, imaginer et finalement choisir me fait plaisir. Et, même si j’achète toujours mes livres par envie de les lire, je n’y arrive malheureusement pas toujours par manque de temps. Surtout si je rentre à nouveau dans une librairie et que j’ajoute de nouveaux ouvrages à la collection qui s’empile à côté de mon lit, infernale spirale !

Bref je suis tombée par hasard sur Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano. Il se trouve que cette phrase a toujours résonné à mes oreilles. Rien que la couverture j’étais déjà séduite. Je ne me souviens même plus avoir lu l’arrière. Je ne savais pas du tout qu’il faisait déjà un carton depuis quelques mois, je ne suis pas le « hit parade des livres« .

On a deux vies. La seconde commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une !

Le roman parle de Camille, trentenaire (plus proche de la quarantaine) qui a, en apparence, « tout pour être heureuse » (vaste débat). Pourtant elle se sent comme vide et elle a l’impression de passer à côté de sa vie. Elle est un peu « éteinte ». La vie met sur sa route un certain Claude qui lui diagnostique une routinite aïgue et lui annonce qu’il peut l’aider. S’en suit une remise en question et tout un tas de petites (r)évolutions positives. Un cheminement vers une meilleure version d’elle-même.

Ce roman est truffé d’outils pratiques qu’on a presque tout de suite envie de mettre en place pour nous-même. En fait, tout en lisant, je regrettais de ne pas avoir pris des post-it et un crayon pour prendre des notes. Prise par l’histoire, j’ai tout de même continué à lire sans distraction. J’ai bien fait … les principaux outils sont repris en fin de roman.

Le roman de Raphaëlle Goiordano, un concentré de pensée positive

Pourquoi j’ai aimé ?

Le livre se lit aussi facilement qu’un roman tout en amenant des clés du développement personnel. Tout semble facile, tout est abordé avec simplicité et semble à notre portée.

Je n’irai pas vous dire que c’est de la grande littérature. Tout au long du livre on se rend bien compte que l’auteure est avant tout une coach qui fait passer ses idées. Pourtant l’objectif est atteint puisqu’on a envie de continuer la lecture, de connaître la suite. C’est une réussite dans le style « feel good ».

J’ai par exemple aimé le concept d’ancrage positif.

Lorsque nous vivons des moments particulièrement heureux ou délicieux, l’auteure suggère de nous créer une ancre. Pour cela il faut visualiser ce joli moment dont nous voulons nous souvenir, essayer de mémoriser l’émotion positive qu’il suscite (et qu’on voudrait pouvoir retrouver sur demande) et lui associer une image, un geste, un mot. L’idée est d’être capable de se mettre dans les mêmes dispositions à la demande en activant simplement son ancre (avec de l’entrainement tout de même).

Le livre est parsemé de ces petits concepts (cercle vertueux, instants de gratitude, etc) que l’auteure aborde très clairement. Le livre nous fait comprendre la puissance de la pensée positive (encore quelque chose qui demande de l’entrainement).

Et vous vous l’avez lu ?
Vous avez d’autres pépites à partager ?


Cet article contient des liens d’affiliation. 
Concrètement cela signifie que si vous décidez d’acheter un produit que j’ai mis en avant en passant par ce lien, je toucherai une commission sur cette vente. 
Pour vous cela ne change rien. Le prix de vente reste identique. C’est le site vendeur qui concède une commission sur la vente.  

Vous pourriez également apprécier ces articles

1 Comment

  • Répondre
    Meggan
    7 août 2017 at 12 h 35 min

    J’ai adoré aussi ce livre.
    J’ai un autre livre du même auteur si tu veux ! Tout aussi bien !

  • Répondre